Le Correspondant, journal d'Investigation et du grand reportage

Le journal qui retourne le couteau dans l’info

27 février 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les Off de Cannes

Ce sont des invités réguliers de la Croisette. Depuis 17 ans, les organisateurs des Off de Cannes montent sur le tapis rouge, escortés par une escouade d’artistes talentueux, prophètes en leur pays, mais inconnus de la généreuse industrie de l’art et des « Bankable » d’Hollywood. Ils sont Sénégalais, Suédois, Américains ou Anglais. Ils sont réalisateurs, acteurs, écrivains, stylistes, photographes ou artistes-peintres. La plupart du temps, ils traversent la route sans être reconnus par les médias, incapables de mettre un nom sur leurs visages.

 

En France, ce sont des anonymes, des matricules. Dans leurs pays et leurs régions, ce sont des bêtes de scènes, des peintres de talents ou des cuisiniers qui vous donnent envie de manger vos doigts en même temps que vous dégustiez leurs dernières recettes.

 

Cette année, certains seront des lauréats des Off de Cannes. Un festival issu d’une culture underground méconnu du grand public, mais aussi surprenant par la qualité de ses productions que par le talent de ceux qu’il met en lumière. Pas seulement dans les petits cinémas de Cannes, uniquement connus des « initiés », mais partout. Oui, même dans les plus grands palaces et les villas privées de la ville.

 

C’est Anne Gomis et Alain Zirah, qui sont à l’origine de cette initiative : découvrir des talents et leur permettre de passer, sans transition, de leur notoriété régionale, voire nationale, jusqu’aux marches de la Croisette. Et là, ils obtiennent une véritable visibilité dans tout ce qu’ils entreprennent.

 

Né à Marseille, d’un père juif tunisien et italien et d’une mère française, née en Algérie, avec des origines espagnoles, Alain est un artiste français pluridisciplinaire. Il appelle cela “l’Art Total”. Sa compagne, Anne, vient du Sénégal, mais elle est originaire de Guinée-Bissau et est installée à Marseille, depuis l’âge de 4 ans.

 

Les deux « ovnis » se sont rencontrés en 2010. Depuis, ils forment un arc-en-ciel de cultures et d’identités. Et un couple soudé. Pas un festivalier ou un établissement de Cannes qui ne les a pas croisés, bras dessus, bras dessous, sans savoir qu’ils sont des faiseurs de légendes.

 

Anne a passé sa vie au service de l’évènementiel. C’est elle qui a découvert le groupe IAM ( elle a obtenu la signature du label et la première partie de Madonna), elle encore qui a organisé la première venue à Cannes de la Jackson Family Foundation.

 

Depuis 2005, les deux « explorateurs » ont révélé pas moins de 9.000 artistes de par le monde. Avec leurs partenaires Bruno Chatelin et Max Ricciardi, ils communiquent avec 200.000 professionnels du cinéma international et sont suivis par deux millions de passionnés de cinéma et de musique. Parmi leurs partenaires, Red Bus Studios (où ont été produits les Bee Gees, George Michael, Mariah Carey) ou encore Max Howard, producteur du Roi Lion.

 

Tous ensemble, ils ont accompli des miracles. En 2017, avec le Grand Concours International du Web, ils ont révélé le chanteur congolais, Mohombi. Plus tard, l’homme a rafle le Grand Prix de la Musique des Off de Cannes, puis l’Eurovision 2020, en Suède, avant de cartonner aux Etats Unis, en obtenant plus de 100 disques de platine, en 2021. Il était encore inconnu du bataillon …

 

Soutenus par la chaine de télévision Bblack Africa Tv, pour ce 75ème festival de Cannes ( la 17 pour les Off ), Anne et Alain ont décidé de mettre à l’honneur le Sénégal. Un silène grand ouvert, pour découvrir de nouveaux artistes aux talents exceptionnels.

 

Voici quelques liens, qui vous permettront de suivre leur nouvelles pépites :

 

https://www.helloasso.com/associations/cinq-regards/adhesions/adhesion-membres-des-off-de-cannes

 

Leco en image

Full Moon

Borderline est une émission du Correspondant, présentée par Tristan Delus. Cette fois, il vous emmène en mer de Chine, à la découverte de l’une des fêtes les plus folles du monde, pour la pleine lune : la Full Moon Party. Chaque mois, ils sont des milliers à s’y rendre, ils viennent de France, d’Amérique ou du Moyen Orient. Avec une seule règle : s’éclater jusqu’au lever du jour. Et sans modération !

Suivez-nous

l’instant t

Ukraine : La plume dans la guerre

La littérature comme arme de guerre. Des œuvres où les mots ne se comptent pas. La plupart rédigées  par des militaires en exercice. Certains l’ont baptisée

Libéria, “le si mal nommé”

Dans ce monde de zapping, où le futur est collé au présent, le journaliste, Christophe Naigeon, a décidé de « déterrer » un conflit oublié. La folle

Yennayer, cette porte de l’année berbère

Ce n’est pas toujours courant que les informations en provenance du Maghreb soient joyeuses. Mais ce début d’année a fait exception à la règle. Du

Français et condamnés à mort !

Alors que la peine de mort n’existe plus en France, depuis son abolition le 09 octobre 1981, de nombreux français végètent encore dans les couloirs