Le Correspondant, journal d'Investigation et du grand reportage

Le journal qui retourne le couteau dans l’info

27 février 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Surveillance des appareils électroniques : auteurs et journalistes dénoncent “une atteinte au secret des sources”

Un projet de loi prévoit de signer un chèque en blanc à la police, pour espionner les appareils connectés. ” Une atteinte à la démocratie” et ” au secrets des sources”, dénoncent des associations  de journalistes et certains médias indignés, dont Le Correspondant, Télérama et le syndicat National des Journalistes.

 

 

Nous, journalistes, auteurs et réalisateurs de reportages et de documentaires d’information nous opposons au projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de la Justice 2023-2027 qui introduit de nouvelles dispositions dans le code de procédure pénale, autorisant l’activation à distance des caméras et micros de nos téléphones portables et leur géolocalisation.

 

Nous soutenons les amendements adoptés le 21 juin par la commission des lois de l’Assemblée nationale, visant à exclure les journalistes de ces mesures liberticides et appelons à ce qu’elles protègent plus largement les auteurs et réalisateurs.

 

À l’heure où les menaces physiques, judiciaires, financières et législatives s’accumulent, où les violences policières se multiplient, rendant l’exercice de la liberté d’informer toujours plus difficile et dangereux, cette réforme est un danger intolérable pour le fonctionnement de notre démocratie.

 

Permettre à l’État de connaître le contenu d’enquêtes en cours sur des sujets majeurs comme les mouvements sociaux et environnementaux, le terrorisme, la délinquance financière ou le grand banditisme, menace notre indépendance et la possibilité d’informer en toute liberté.

 

Plus grave, en nous mettant en position de ne plus pouvoir garantir l’anonymat, pourtant crucial à nos informateurs, cette réforme porte atteinte au secret des sources. Et dans les affaires très sensibles, sans cette relation essentielle de confiance avec nos sources, nous nous exposons à davantage de risques pour nos vies.

 

Aussi, nous journalistes, auteurs, et réalisateurs de reportages et de documentaires d’information, demandons aujourd’hui à bénéficier des garanties introduites par ces amendements afin de ne pas faire l’objet d’une surveillance généralisée à travers nos téléphones portables, une surveillance attentatoire à la liberté d’informer.

 

Associations, collectifs, organisations et médias signataires :
Guilde des auteurs réalisateurs reportages et de documentaires (GARRD)
Informer n’est pas un délit
Off investigation
SGJ-FO
SNJ
SDJ Télérama
Reflets.info
Comité de soutien Assange
FIGRA
CFDT journalistes
Le Correspondant
Profession : pigiste
SDJ Challenges
Collectif de journalistes Extra Muros

 

Leco en image

Full Moon

Borderline est une émission du Correspondant, présentée par Tristan Delus. Cette fois, il vous emmène en mer de Chine, à la découverte de l’une des fêtes les plus folles du monde, pour la pleine lune : la Full Moon Party. Chaque mois, ils sont des milliers à s’y rendre, ils viennent de France, d’Amérique ou du Moyen Orient. Avec une seule règle : s’éclater jusqu’au lever du jour. Et sans modération !

Suivez-nous

l’instant t

Ukraine : La plume dans la guerre

La littérature comme arme de guerre. Des œuvres où les mots ne se comptent pas. La plupart rédigées  par des militaires en exercice. Certains l’ont baptisée

Libéria, “le si mal nommé”

Dans ce monde de zapping, où le futur est collé au présent, le journaliste, Christophe Naigeon, a décidé de « déterrer » un conflit oublié. La folle

Yennayer, cette porte de l’année berbère

Ce n’est pas toujours courant que les informations en provenance du Maghreb soient joyeuses. Mais ce début d’année a fait exception à la règle. Du

Français et condamnés à mort !

Alors que la peine de mort n’existe plus en France, depuis son abolition le 09 octobre 1981, de nombreux français végètent encore dans les couloirs